Restauration de la libido et de lérection, Poly2016-Item 122 – UE 5 Trouble de l'érection

«Le Viagra a créé un chamboulement plus profond qu'on imagine»

restauration de la libido et de lérection

Temps de lecture : 4 min. Il est également prouvé que le porno sur Internet fait courir le risque d' addiction. Le lien avec le trouble de l'érection est moins clair.

  • Mots clés : dysfonction érectile, déficit androgénique, symptôme sentinelle, inhibiteur de la phospho-diestérase 5.
  • La dysfonction érectile : un symptôme sentinelle ? | Urofrance

Des études contradictoires Une étude [1] portant sur des Américains faisant partie des Forces armées, avait observé qu'il avait plus que doublé entre et Son incidence passait de 6 pour 1. Si ce trouble a longtemps été attribué à des facteurs psychologiques, comme le stress ou l'angoisse de performance, il coïncide également avec un usage croissant de pornographie sur Internet.

restauration de la libido et de lérection

Une revue scientifique [2] avait pointé son rôle dans le développement d'un trouble de l'érectionnotamment chez les hommes de moins de 40 ans.

Cependant, toutes les études ne retrouvent pas ce lien ; l' une [3] d'entre elles l'avait observé uniquement chez des hommes dont les valeurs personnelles étaient en contradiction avec celles véhiculées par le X. Les auteurs expliquaient que la honte provoquée par la visualisation de ce type de films était la cause de la dysfonction érectile. Une corrélation entre le X et le trouble de l'érection Pour chercher une corrélation entre les deux, le Dr Christman et son équipe ont fait remplir une étude anonyme incluant des questions sur la fonction sexuelle, les préférences sexuelles, la consommation de pornographie.

restauration de la libido et de lérection

Ces constats étaient cohérents dans tous les domaines du questionnaire évaluant la fonction sexuelle : orgasmelibidosatisfaction de rapport, satisfaction globale. Chez les femmes, la corrélation entre troubles sexuels et X n'était pas significative.

Hypnose contre l'impuissance masculine

Pour Matthew Christman, urologue à San Diego, les médecins prenant en charge des patients pour un trouble de l'érection devraient systématiquement les interroger sur leur consommation de X. En effet, les patients traités dans sa clinique qui avaient pu réduire leur consommation de porno avaient vu leurs troubles sexuels s'amender.

De quoi inciter professionnels de santé et patients à prendre en charge un trouble de l'érection induit par la pornographie…

Intéressant discussions